SIKO Gegenaktionen München

Appel aux protestations Contre la conférence OTAN de sécurité à Munich

Appel aux protestations Contre la conférence OTAN de sécurité à Munich

Négocier au lieu de tirer -
désarmer au lieu d’armer

Manifestation samedi, 18 février 2023

Nous mobilisons contre la ainsi nommée conférence de sécurité (SIKO), qui a lieu du 17 au 19 février 2023 à Munich. Lieu de rencontre de Chefs d’ètats et de gouvernements et de même des politiciens avec des militaires éminents, des représentants*tantes des grands concernes et de l’industrie l’armement. Les états de l’OTAN y dominent. Ils ont intérêt d’assurer l’hégémonie stratégique des états capitalistes de l’ouest et de leurs concerns, la sûreté des hommes ne les intéresse pas, ni ici ni autre part dans le monde. La SIKO sert d’abord à adopter une stratégie commune des états de l’OTAN contre les rivaux la Russie et la VR Chine. Tout d’abord il s’agit d’accélérer et de justifier l’armement de l’OTAN.

Contre chaque guerre

A différence de nos gouvernements, qui ont justifié et soutenu les guerres des états OTAN contre la Jugoslavie , Afghanistan, Irak et Libye, nous refusons sans compromis tout emploi de violence militaire contre autres pays. Pour cela nous condamnons l’agression russe contre la Ukraine violant le droit universel et l’annexion de terrain ukrainien. La guerre a causé dix mille morts et blessés, des immenses destructions et des millions de réfugiés. Cette guerre peut escaler et finir dans une catastrophe et l’emploi des armes atomiques.

L’histoire remonte à 2014, quand les districts administratifs Donezk et Lugansk avaient déclaré leur indépendance, parce qu’ils n’ont pas accepté le coup d’état de la droite suivant les protestations de Maidan. Depuis le gouvernement ukrainien essaie de reconquérir ces régions par la force militaire. L’histoire confirme l’expansion de l’OTAN massive vers l’est, l’annulation de tous les traités de limitation de l’armement de la part des Etats Unis et de la Ukraine et l’adhérence prévue à l’OTAN constituèrent une menace aux yeux de la Russie. Les garanties de sécurité demandées de la Russie furent refusées par l’OTAN.
Ce chemin de confrontation critiqué de notre part depuis des années ne justifie aucunement la guerre d’agression contre la Ukraine.

La guerre en Ukraine doit finir.

Nous défendons le suivant:

  • L’ armistice immédiat et des négociations!
    L’unique alternative à la guerre est un accord négocié.
    Des livraisons croissantes d’armement de l’Ouest ne mettent pas fin à la guerre, cela est aussi valable pour les actions de guerre continues de la Russie.
  • Pour des garanties réciproques pour la Russie et l’Ukraine
    L’adhésion de la Ukraine à l’OTAN doit être exclue et la Russie doit garantir l’intégrité et la souveraineté de l’Ukraine.
  • Pour la fin de toutes sanctions économiques
    Elles sont responsables de la pauvreté, la faim et la mort dans le sud global, mais aussi en Europe et en Russie, pendant que les forces belliqueuses restent indemnes.
  • Nous sommes solidaires avec les forces de la paix, les déserteurs en Ukraine et en Russie.

Stop à l’armement d’Allemagne et de l’OTAN

La guerre de la Russie contre l’Ukraine sert de prétexte à un immense programme d’armement plané depuis longtemps. Les dépenses allemandes doivent monter dans les années à venir ensemble avec la Part annuelle d’un fonds spécial montant à 100 milliards d’€uros destinés à l’armement de la Bundeswehr de 50,3 à 70 ou 80 Mrd Euro par an. L’Allemagne arrive ainsi à la 3ième place de dépenses d`’armement dans le monde.

Nous nous déclarons pour le désarment et pour une politique de détente.

Nous sollicitons 

  • Au lieu de milliards pour l’armement nuisible au climat, des investissions pour la protection du climat, le soutien des réfugiés et l’aide contre la faim dans le monde, les systèmes sociales, le transport public et la santé, l’éducation et la culture.
  • Pour la fin des interventions de la Bundeswehr à l’étranger, le recul de l’Allemagne du pacte guerrier et de toutes les structures militaires de la UE
  • Aucune acquisition de drones armés
  • Aucuns avions de combat US pour l’emploi d’armes nucléaires stationnés en Allemagne
  • Fin à la participation allemande à des guerres d’agression et à la guerre illégale de drones, dirigée à partir de la US Air-base de Ramstein.
  • Pour la fermeture de toutes les bases US de troupes et de tous les centres de commande des Etats Unis et de l’OTAN en Allemagne
  • Fin à la participation allemande à la stratégie de la guerre atomique US par le gouvernement allemand par le nuclear sharing. Le gouvernement allemand doit adhérer au traité de UN concernant la défense des armes nucléaires et interdire le stationnement des armes atomiques US à Büchel.

Interdire les exportationsd’armement allemandes

L’Allemagne occupe la quatrième place en exportations d’armes au monde – scandale. Les clients des fournisseurs sont des dictatures belliqueuses. Entre eux la Turquie qui mène un guerre sanglante contre la population curde occupant y bombardant des territoires au nord de la Syrie violant le droit international détruire le projet démocratique et émancipé de pour Rojava. L’Arabieurs Saudite reçoit également des armes pour ses attaques brutales contre le Yemen.     

  • Il faut mettre fin aux affaires mortelles des marchands d’armes et des profiteurs de la guerre. Aussi bien de la concession de licences et le transfer de la production d’armes à l’étranger.

Coopération internationale au lieu de confrontation

Les dépenses mondiales militaires ont atteint le chiffre atronomique de 2.100 mrd. de Dollars. 1,190 retombent sur les états de OTAN . Cela veut dire 18 fois plus que les dépenses de la Russie y 4 fois plus que la Chine. Une partie de ces mil millions suffirait pour terminer la faim mondial, pour garantir l’attention médicale y l’accès à l’éducation pour tous à tous les hommes.
Les crises présentes y futures ne se peuvent résoudre par des arsénales d’armes toujours plus grandes ; non plus par la compétence capitaliste ni par la rivalité des grandes pouvoirs sino par la coopération internationale.
Pour arrêter le plus grand défi de notre temps, la catastrophe climatique, se necesitan la coopération et des investissions de mils de million. Mais même les réparations des dégâts climatiques payés aux pays pauvres du Sud ne sont accomplies.       

  • Stop de l’exploitation économique y militaire du SUD GLOBAL!

Eliminer les causes de fuite au lieu de combattre les réfugiés       

Les guerres, le changement climatique, la pauvreté et la persécution politique et la violation des droits humains incitent des millions de personnes à la fuite. Seulement un nombre restreint reçoit protection en Allemagne. Le gouvernement allemand est en partie responsable du plus grand nombre des causes de fuite.Les relations économiques y commerciales injustes, les sanctions y la guerre dans les pays du Sud Global détruisent les moyens d’subsistance. Mais l’Allemagne et la UE ferment les frontières, expulsent les réfugiés de manière illégale, y tolèrent que mil de personnes se noient dans la Méditerranée. Cela nous n’acceptons pas.

  • Fin à cette politique destructive!

Notre solidarité appartient à tous les réfugiés. Saluons l’accueil sans complications de personnes qui sont forcées de fuir de leur pays d’origine.

  • Abolir Frontex ! Finir la lutte contre les réfugiés! Personne n’est illégale!

Venez nous joindre dans les rues pour le déarmement et contre les préparations de la guerre et pour la justice sociale dans le monde entier, pour la solidarité avec les réfugiés et pour un réstructuration démocratique, social et écologique de la société.

Engagez vous, activez vous parce que une politique de paix, de désarmement, de protection du climat est seulement accessible par une pression social croissante et un puissant mouvement extra-parlementaire.

Alliance d’action contre la conférence de sécurité de l’OTAN

(Aktionsbündnis gegen die NATO-Sicherheitskonferenz)

www.sicherheitskonferenz.de o www.antisiko.de


Déclaration de soutien: Formulaire Web
Somme de contribution: particulier: 20 Euro, petits groupes: 30,- Euro, organisation plus nombreuse: 50,- Euro - ou plus.
compte banquaire:
C. Schreer, IBAN: DE44 7001 0080 0348 3358 09, BIC: PBNKDEFF, SIKO 2023

Soutien aussi per mail: gegen@sicherheitskonferenz.de ou par fax: 089-168 94 15 PDF